• Chapitre 11: Avant de nous dire adieu

    On entend souvent dire que la vie est un long fleuve tranquille. Excusez-moi, mais ce n'est que foutaises, dans mon cas je dirais plutôt que c'est une longue montagne russe interminable avec ses hauts et surtout beaucoup mais beaucoup de bas.

    Lorsque je vous ai laissé la dernière fois je me demandais vraiment si Gavin allait arriver à s'attacher à ma fille.

    Et bien c'est fait, je sais, il ne le pourra pas j'en suis maintenant certaine à 100%

    Oh bien sûr il a fait beaucoup d'effort pour Lina ça je ne peux pas lui enlever. Il essaie de l'éduquer au mieux, mais ça s'arrête là, entre eux deux, ni jeux, ni câlin, inutile de parler de complicité et encore moins d'amour. Alors que faire? J'essai de protéger au mieux ma fille qui commence à se poser de plus en plus de questions, là principale étant, pourquoi son père la rejette de cette façon.

    Fatalement, notre couple aussi en souffre beaucoup. Malgré moi je n'arrive pas à être objective et comprendre Gavin et pour être honnête je lui en veux. C'est lui et lui seul qui a décidé de revenir et assumer mon enfant. Je ne lui ai pas couru après, je ne l'ai pas supplié de me reprendre, rien! Et maintenant il agit en victime. Je ne le supporte de moins en moins surtout lors de dispute (de plus en plus fréquente) où il me le reproche encore ma relation adultère. Mais comment pourrais-je regretter le passé alors que de cette histoire est née la chose la plus précieuse au monde pour moi?

    Chapitre 12: La fugue

    C'est là où nous en sommes à l'heure où je vous parle. Je sens que mon amour pour Gavin s'en es allé je n'ai plus envie de me battre pour lui. Alors qu'un couple devrait donner l'envie d'avancer le mien m'enfonce lentement mais surement dans la dépression. Il n'y a qu'à ma galerie où je me sente bien, où je me sente libre sans personne qui me demande constamment des comptes, oui car voyez-vous comme si ce n'était pas suffisant mon homme est devenu jaloux. Il suffise que je sois en retard pour que monsieur m'imagine déjà dans le lit d'un autre. Je suis à bout... Je dois prendre une décision je le sais je dois le quitter. Combien de fois suis-je rentré à la maison avec la ferme intention de lui en parler sans jamais oser? Je n'ose pas franchir le pas je veux qu'il s'en aille, mais il a tellement sacrifier pour nous... Comment lui asséner ce dernier coup de grâce?

    Chapitre 12: La fugue

    J'en étais là dans mes questionnements lorsque je le vis entrer dans ma boutique. Lui, cet homme que je ne cessais de croiser. Cette fois c'étais la fois de trop pour me dire que ce n'était qu'une coïncidence. J'en étais sûr, cet homme me suivait. Qui était-il? Je décidais d'en avoir le coeur net une bonne fois pour toute et m'avancer vers lui prête à en découdre.

    Chapitre 12: La fugue

    Mais lorsque je m'approchais de lui et qu'il m'accueillit avec un sourire si lumineux ma colère tomba comme un soufflet. Un homme avec un si beau sourire pouvait-il avoir de mauvaises intentions? Je ne pouvais pas lâcher son regard si envoûtant comme la dernière fois j'eus envie de m'y noyer.

    - Que... Que me voulez-vous fini-je par demander mon coeur tambourinant anormalement dans ma poitrine.

    - Je vous espionne depuis si longtemps que j'ai eu envie de vous approcher de plus prêt et surtout vous parler.

    Je me glaçais. Il avait sortit ça d'un air tellement naturel et avec toujours ce si doux sourire accrocher aux lèvres... Mais pour le coup je commençais à vraiment flipper. Etait-il un psychopathe?

    - Ben... Heu... Arrêtez immédiatement de m'espionner c'est un ordre! Ne sus-je que répondre bêtement. Comme si un tueur en série allait m'écouter. Je m'étais encore fourré dans de beaux draps. Une cliente demandant mon aide je lui tournais le dos en espérant qu'il s'en aille rapidement.

    Chapitre 12: La fugue

    Malheureusement ce ne fut pas le cas, alors que j'encaissais ma cliente je l'entendais rire et discuter derrière mon dos. Quel étrange personnage me dis-je. Pourquoi sa présence me m'était-elle dans tous mes états? Je me comportais comme une écolière qui a son premier béguin. Cet homme me perturbait et je n'aimais pas ça du tout. Je n'arrivais pas à me persuader qu'il était dangereux même si son comportement était des plus bizarre.

    Chapitre 12: La fugue

    Finalement, voyant que je m'évertuais à l'éviter et l'ignorer, il s'approcha de moi. Je ne pu empêcher mon corps de frémir de la tête au pied quand je sentis le souffle de son haleine dans mon coup lorsqu'il se pencha sur moi pour me souffler à l'oreille.

    - Au revoir belle Clara a bientôt j'espère...

    Puis il s'en alla. Je restait tremblante le souffle court quelque instant puis repris mon activité pour essayer de me sortir cet étrange rencontre de la tête.

    Chapitre 11: Jacques

    Je repensais encore à cet étranger lorsque je faisais ma caisse ce soir-là. Entre peur et excitation je n'arrivais pas à me décider. Tout mon coeur me disait que j'avais envie de le revoir tandis que ma raison m'envoyait des signaux d'alarme pour me dire d'être prudente. Ce type avait quand même admis de but en blanc qu'il m'espionnait depuis déjà quelques temps!

    - Allez Clara, un peu de sérieux fais ta caisse! Me motivais-je intérieurement.

    C'est heureuse que je comptais les chèques et billets. J'avais fait 3 ventes aujourd'hui pour la modique somme de 1594 simflouz! J'allais enfin pouvoir faire construire une chambre à ma puce. J'espérais qu'Anthéa s'en occuperait rapidement, ses derniers temps je n'avais plus beaucoup de ses nouvelles et me demandais si elle était encore là à nous regarder de loin...

    Chapitre 11: Jacques

    Ce soir-là, après avoir fermé ma boutique je n'avais pas envie de rentrer tout de suite à la maison. Je savais déjà que Gavin comme à son habitude serait maussade toute la soirée et rien que l'idée me déprimait. Je devrais bien rentrer tôt ou tard pour m'occuper de Lina mais pour l'instant c'était au-dessus de mes forces. Je décidais donc d'aller faire quelques pas au parc et trouvant un banc de libre je m'y installais.

    Mais à peine étais-je là depuis 5 minutes qu'une femme vint m'y rejoindre. Je soufflais d'agacements, ce n'est pas encore aujourd'hui que je trouverais un moment de solitude. Oui, car dans cette ville s'en devenait presque maladif, dés qu'une personne se trouvait isoler il y avait toujours quelqu'un pour venir lui tenir compagnie. Je ne dis pas que c'est une mauvaise chose, au contraire personne ne reste isolé mais par moment qu'est-ce que j'aimerais qu'on me foute la paix et qu'on me laisse profiter du calme apaisant de ce magnifique parc! Bref j'abandonnais l'idée saugrenue d'un moment de tranquillité et commençais à papoter avec cette personne (très gentille entre parenthèse) et pour joindre l'utile à l'agréable lui donner l'adresse de ma galerie. Tant qu'à faire autant me chercher des clients hein. Nous étions en pleine discussion enfin moi pour être honnête sur les magnifiques toiles qu'elle pourrait trouver dans ma boutique quand mes yeux faillir bien jaillir de leur orbite lorsque je vis déboucher au coin d'une allé mon psychopathe adoré.

    Chapitre 11: L'étranger

    Je me levais d'un bon, cette fois s'en était trop et là pour le coup je commençais à vraiment avoir la trouille. Sans lui laisser le loisir de parler en premier je criais presque:

    - Allez vous en où j'appelle la police je vous préviens!

    - C'est moi la police ma belle Clara! Que puis-je pour votre service?

    Non mais il se foutait vraiment de ma gueule en plus?

    - Vous la police? Et bien permettez-moi de vous dire qu'il engage vraiment n'importe qui!!!

    Il souriait toujours... Je dois bien avouer que j'adorais ce merveilleux sourire Gavin en était si avare que le moindre signe de bonne humeur me réchauffais le coeur... Non mais arrête Clara! C'est un malade ce mec qu'il travaille dans la police ne veut rien dire il n'y a qu'à voir Dexter...

    J'allais me sauver lorsqu'il m'attrapa par la main.

    - Clara je voudrais tellement vous parler...

    Il me suppliait presque, je m'avouais vaincu et le suivais jusqu'à un banc de libre.

    Chapitre 11: L'étranger

    - Je ne voulais pas vous faire peur me dit-il doucement.

    - Et ça vous arrive souvent d'espionner les gens? Demandais-je prudente mais je pouvais lire dans son regard qu'il était sincère. Il rigola doucement.

    - Heureuse que cela vous fasse rire!

    - Non je suis désolé je rigole toujours quand je suis gêné... Je... Ne vous espionne pas vraiment Clara. Je me suis mal exprimé tout à l'heure je ne suis pas français voyez-vous et j'en encore beaucoup de mal avec votre si jolie langue.

    - Permettez-moi de vous dire que vous vous débrouillez très bien! C'est vrai qu'elle avait déjà remarqué ce petit accent. Un accent dont elle n'aurait su dire d'où il venait c'était la première fois qu'elle entendait ce genre d'intonation si particulière.

    - En tout cas vous avez l'air de bien me connaître alors que moi je ne connait même pas votre nom! Rajoutais-je

    - Oh mais oui c'est vrai! Jacques Lefebvre pour vous servir!

    Chapitre 11: Jacques

    Jacques Lefebvre... Ce nom ne m'étais pas étranger mais j'avais beau chercher je ne trouvais pas d'où je l'avais déjà entendu.

    - Et donc vous me connaissez? Ma curiosité avait pris le dessus

    - Oui je suis amateur d'art je vous ai acheté beaucoup de vos oeuvres avant que vous ouvriez votre galerie.

    Ah mais oui! Maintenant en effet je me rappelais ce nom. Je n'avais jamais pu mettre un nom sur un visage pour la simple raison que par le passé j'envoyais toutes mes toiles aux acheteurs par colis poste.

    - Je dois dire que vous m'avez fait une sacré frousse! Je vous prenais déjà pour le nouveau Dexter de willow creek! Ne pu-je m'empêcher d'avouer en riant de soulagement. Mais pourquoi tous ses mystères?

    - Je trouvais ça amusant de vous regarder de loin et voir votre réaction m'a beaucoup amusé. Puis je voulais m'éviter de souffrir.

    - Souffrir?

    - Oui je suis tombé amoureux de vous dés que mes yeux se sont poser sur vous Clara...

    Chapitre 11: L'étranger

    - Amoureux de moi? Répétais-je bêtement

    Je commençais à me sentir gêner. Bien que je sois flatter faut pas se mentir non plus, je n'étais pas libre et même si mon couple traversais de grosses turbulences je ne voulais pas glisser sur la pente de la trahison. Non, maintenant j'étais une femme responsable et Gavin ne méritait pas ça même si je songeais à le quitter... J'étais gêné, ne sachant que répondre à ça. Il m'évita de le faire en reprenant.

    - Ne vous inquiétez pas je sais que mon amour pour vous ne pourra jamais se concrétiser je sais que vous vivez avec quelqu'un et que vous avez une adorable petite fille. C'est pour ça que j'ai beaucoup hésité à venir vous aborder... Mais j'aimerais être votre ami.

    - Heu oui pourquoi pas?

    Faut dire que c'est pas mes amis qui se bousculaient au portillon. Depuis mon arrivé à Willow je n'avais pas eu beaucoup de temps de disponible pour lier des liens d'amitié entre mes histoires de coeur et mon boulot. Je réalisais que j'avais vraiment besoin d'un ami et Jacques semblait si gentil... 

    A mon grand dépit, nous avont été interrompu il fallait s'en douter pas une femme qui vint s'installer sur notre banc.

    Chapitre 11: Jacques

    - Bonjour Jacques! Fit elle en lui adressant un signe de mains et un clin d'oeil que je trouvais aguicheur.

    - Bonjour Tiffany comment vas-tu?

    - Oh très bien ma pepette a repris du poil de la bête depuis la dernière fois où tu l'as vu. Il faudra que tu viennes à la maison elle sera heureuse de t'accueillir.

    Je la regardais de travers. Elle draguait Jacques sous mes yeux là non? J'avais bien envie d'étriper cette femelle en rut sut le champ, elle voyait pas qu'elle dérangeait?

    - Oui pourquoi pas fit Jacques prudent. Je te présente Clara une amie à moi fit-il

    - Lut! Dis-je du bout des lèvres. Mais très vite Jacques m'appris que c'était une femme qu'il avait aidé à retrouver sa chatte coincé en haut d'un arbre.

    Je suis encore resté une demi-heure avec eux deux parlant de tout et de rien puis j'ai pris congé il commençait à se faire tard et il était temps de rentrer à la maison.

    Chapitre 11: Jacques

    Lorsque je débouchais sur le grand terrain j'eu le plaisir de constater qu'Anthéa avait fait les modifications à la maison. L'extérieur ressemblait enfin à une vraie maison avec même une petite terrasse et le meilleur, Lina avait enfin sa propre chambre. J'étais donc d'excellente humeur en passant le perron de la maison.  

    Chapitre 11: Jacques

    Humeur qui retomba vite lorsque Gavin semblant m'attendre me tomba dessus.

    - Et c'est à cette heure que tu rentre? Où est-ce que tu étais encore passé à traîner je ne sais où? J'ai appelé il y a déjà 2 heures à la galerie et je n'ai eu que ton foutus répondeur??

    Vous entendez ça? A croire que c'est à une ado qu'il s'adresse et non à sa femme. J'essayais de retenir la colère qui était montée en moi et menacer de déborder. Je détestais quand il me faisait une scène devant Lina.

    Chapitre 11: Jacques

    - Pas ce soir Gavin fis-je épuisé moralement et en m'asseyant sur le canapé. Je ne te dois pas de compte et je te demande d'éviter de me faire tes crises de jalousie devant la petite. J'étais avec des amis si ça t'intéresse...

    Chapitre 11: Jacques

    - Ah bon? Toi tu as des amis? Première nouvelle! Bon vu que je suis de trop je sors ce soir.

    - Oui va-y pour une fois je pourrais enfin passer une soirée sans avoir a souffrir ta tête de déprimé chronique! Lui envoyais-je méchante. Il m'avait fait de la peine, encore une fois... Malgré tout, je ne pu empêcher une larme de s'échapper et rouler le long de ma joue.

    Chapitre 11: Jacques

    - Maman tu pleure? Me demanda Lina qui s'était fait toute petite pendant la dispute.

    J'essuyais rapidement les traces de mon chagrin.

    - Non ça va aller ma chérie ne t'en fais pas.

    Mon coeur se serra de voir ma fille inquiète de me voir pleurer alors que je savais que dans son petit coeur à elle l'angoisse se bousculait. Je savais que chaque scène ou dispute la bouleversait plus qu'elle ne laissait paraître.

    - Si tu allais dans ta chambre faire tes devoirs pendants que je prépare le repas?

    - D'accords maman...

    Je la regardais rentrer dans sa chambre triste. Je décidais d'aller la voir plus tard pour la consoler, mais je ne me sentais pas capable pour l'instant au risque de plus la perturber qu'autre chose.

    Chapitre 11: Jacques

    Je sortais les ingrédients nécessaire du frigidaire et commencer à préparer le dîner. 10 minutes plus tard peut-être, mon portable ce mit à vibrer. J'hésitais à le sortir de ma poche pensant que c'était peut-être Gavin voulant s'excuser comme toujours et c'était la dernière personne à qui je voulais parler pour l'instant! Mais non, ce n'était pas lui, mais Jacques. Je décrochais vivement.

    Chapitre 11: Jacques

    - Jacques? Fis-je étonné de son appel (on venait de se quitter il n'y a même pas une demi-heure.)

    - Hello ma belle Clara souffla-t-il dans l'appareil avec une voix si sensuel que tout mon corps en frémis.

    - Sa...Salut Jacques fis-je perturbé. Je n'aimais pas les réactions que cet homme éveillait en moi mais malheureusement je n'y pouvais rien. Tu... a oublié de me dire quelque chose?

    - Non... Je voulais simplement m'assurer que tu es bien rentré chez toi. Je n'ai pas pu résister à t'appeler je ne te dérange pas au moins?

    - Non... Non pas du tout... Oui je suis bien rentré merci...

    - Ca va? Tu as une voie bizarre.

    Pouvait-il me connaître si bien après si peu de temps passer en compagnie l'un de l'autre?

    - Pas trop avouais-je ne pouvant lui cacher la vérité. Le besoin d'avoir un ami, un confident était tellement fort...

    - Tu veux en parler?

    - Non pas ce soir Jacques... Mais merci d'avoir appelé tu ne sais pas le bien que cela me fait...

    - Ca sert à ça les amis. On se revoit bientôt ok?

    - OK...

    Je raccrochais le coeur un peu moins lourd. J'enfournais mon gratin puis me dirigeais vers la chambre de Lina.

     

    Chapitre 11: Jacques

    - Ca va mieux ma chérie? Fis-je doucement

    - Hum... Fut simplement sa réponse.

    - Je suis désolé que tu ais assisté à notre dispute. Je te promets que ça va finir par s'arranger.

    Elle hocha la tête faisant mine de croire à mon mensonge. Puis après un silence demanda

    - Pourquoi papa il est toujours fâché contre nous?

    Que répondre? Je dois dire que je fus sauvé par le gong quand je sentis une odeur de brûler venir de la cuisine. Mon gratin fis-je en me précipitant hors de la chambre.

    Chapitre 11: Jacques

    Un incendie c'était déclaré et commençait déjà à se répandre à tous les meubles avoisinant la vieille cuisinière. Vif comme l'éclair, j'attrapais l'extincteur et essayait d'éteindre l'incendie avant qu'il ne se propage dans toute la maison. Tout en luttant contre les flammes je maudissais Gavin. Encore une fois, il montrait par son absence que je ne pouvais jamais compter sur lui. Je me débrouillais seul pour éteindre ce fichu incendie. Une fois la dernière flamme réduite à néant. J'attrapais mon téléphone pour commander une pizza. Nous avons mangé en silence sur le canapé du salon puis après avoir bordé Lina j'allais me coucher autant épuiser physiquement que moralement...

    Chapitre 11: Jacques

    Les jours suivants, les conflits c'était un peu tassé au fil des jours, mais je savais que ça ne durerait pas comme toujours...

    J'essayais de me noyer dans le travail et à peine réveiller un morceau avalé, Lina mise à l'école que je courais me "réfugier" dans se seul lieu où je me sentais vraiment à l'aise, ma boutique. Je ne peux pas dire que les affaires étaient très florissante. Ici aussi la crise était passé et j'avais beaucoup de mal à vendre mes toiles. Depuis le jour où j'en avais vendu 3 d'affilé les choses c'était calmé et j'ai passé plusieurs jours sans qu'aucuns clients ne se décide à m'en prendre une où alors la moins chère du lot... J'essayais de rester positive mais c'était très dur d'attendre une vente qui ne venait pas. Je commençais même à regretter l'agrandissement fait dans la maison, tous nos simflouz y était passé. Heureusement que Gavin avait en revenu fixe qui nous permettait d'assumer nos dépense courante. Mais j'acceptais de moins en moins d'être obligé de compter sur lui et je ne pouvais pas rester avec lui uniquement pour le côté financier. Je m'accrochais donc à ma galerie espérant que les ventes décollent enfin.

    Chapitre 11: L'étranger

    Laissez-moi deviner, vous vous demandez où j'en suis avec Jacques n'est-ce pas espèce de petit curieux? Et bien Jacques et moi sommes devenus d'excellent ami. Il m'appelle souvent à la galerie, car il sait que c'est l'endroit où je peux parler sans crainte de devoir me justifier auprès de Gavin. C'est malheureux quand on sait que je ne fais rien de grave et que je me cache pour parler à mon ami, oui, Jacques et moi sommes uniquement ami et rien de plus. Mais ça Gavin n'arrive pas à le comprendre, il me répète toujours qu'il attend la première occasion pour me sauter. Agréable non? En tout cas, Jacques n'a plus jamais fait d'allusion à l'amour qu'il me porte et je crois qu'il n'était pas vraiment sérieux en disant cela. Il cherchait simplement une amie moi aussi nous nous sommes trouvé, point barre.

    Chapitre 11: Jacques

    - Papa! Tu m'aides dans mes divisions c'est trop dur j'y arrive pas. Je demandais un peu craintive à mon père.

    - Lina tu ne vois pas que je suis occupé? Va donc un peut t'amuser je t'aiderais après!

    Je soufflais de dépit, fallait que je finisse mes devoirs moi! Papa de toute façon, il avait toujours un truc plus important à faire que de s'occuper de moi. Au lieu de rentrer dans ma chambre j'allais dans celle de mes parents. Maman me manquait j'avais hâte qu'elle arrive et c'est dans sa chambre que je sentais le plus sa présence quand elle était au travail. J'adorais poser ma tête sur son oreiller tout doux et y sentir son parfum.

    Chapitre 11: Jacques

    Je pensais à papa qui m'avait encore envoyé paître comme toujours. Maman avait beau dire, moi je savais que c'était de ma faute si papa ne m'aimais pas. Je voudrais vraiment savoir ce que j'ai fait. J'enviais tellement les copines à l'école, leur papa qui venait les chercher à la sortie de l'école, qui les embrassait, les félicitait de leurs bonnes notes, jouait avec elle... Pourquoi moi mon papa ne faisait pas toute ses choses avec moi? Je devais avoir fait une chose de terrible, mais je ne me rappelait pas quoi et ça me rendait triste tout le temps. J'allais me lever du lit lorsque j'aperçue un livre dépassant de sous le lit. Je l'attrapais et lisait le titre sur la couverture: Lina, ma fille?

    Je n'en revenais pas! Papa avait écrit un livre tout entier pour moi! Tout d'un coup mon coeur se réchauffa. Je n'avais pas dû être si méchante que ça pour qu'il m'écrive un livre rien qu'à moi. Curieuse je l'ouvrais et commencer à lire...

    Chapitre 11: Jacques

    Après avoir fini ma journée je suis allé retrouver Jacques au central Perk. Nous nous y retrouvons souvent pour y boire un café et discuter de tout et de rien. Je lui ai tout raconté de ma vie. Il sait que Gavin n'es pas le père de Lina, il ne m'a pas jugé, juste écouté vider mon coeur.

    Alors que lui sais pratiquement tout de moi, moi je ne connais presque rien de lui il est tellement réservé. Il n'aime pas parler de lui et je le respecte. Je me dis que lorsque nous nous connaîtrons mieux il réussira peut être à s'ouvrir à moi. En tout cas Jacques est devenu pour moi la personne qui compte le plus après Lina.

    - Alors, c'est pour ce soir tu es vraiment sur de toi? Tu ne le regretteras pas?

    - Oh non j'ai déjà trop attendue il est temps que nous prenions chacun une route différente. Après tout ce que je t'ai raconter comment peut tu penser que je puisse le regretter? J'étouffe, c'est décidé, ce soir j'annonce à Gavin que je le quitte.

    - Bah en fait je t'ai demandé ça pour la forme, mais honnêtement je suis très content que tu ai enfin pris ta décision. J'espère seulement que tu vas aller jusqu'au bout.

    - Non cette fois je ne reculerais plus.

    Chapitre 11: Jacques

    Nos rendez-vous "amicaux" ne durais jamais assez à mon goût et c'est avec regret que je lui disais au revoir. Mais cette fois je devais discuter avec Gavin cette situation de perpetuel conflit avait déjà trop duré.

    Chapitre 11: Un étranger dans ma maison

    - Alors, ton rendez-vous au central Perk c'est bien passé? Fit-il dés que je passais le seuil de la porte avant même de me saluer.

    - Tu me fais suivre? Lui répondis-je fatigué de devoir encore me justifier pour la énième fois.

    - Pas besoin, les mauvaises langues suffise, certaines personnes sont trop heureux de me faire savoir que je suis encore cocu. 

    - Si ça te plaît de penser ça va-y. Je vois que la confiance règne. Lina à déjà dîner? Je lui demandais pour changer de conversation me voilà rentré depuis même pas 2 minutes et un mal de crâne me vrillais déjà les tempes. Je voulais attendre que Lina soit couché pour parler séparation.

    - Lina? Mais elle est avec toi, me répond Gavin étonné.

    Chapitre 11: Un étranger dans ma maison

    - Comment ça avec moi? C'est toi qui devait la garder j'avais bien trop de boulot à la galerie je t'en ai parlé! Lui répondis-je la voix de plus en plus forte, prise par une soudaine angoisse qu'avait-il fait de ma fille?

    - Elle m'a dit y'a plus de 3 heures qu'elle s'ennuyait et qu'elle allait de rejoindre à la galerie! Je réparais l'évier j'ai pas trop fait attention à ce qu'elle me disait, mais je suis pratiquement sûr que c'est ce qu'elle m'a dit.

    - Pratiquement sûr? Lui crachais-je au visage j'étais morte d'inquiétude où était elle? Ma fille seule dans la ville en pleine nuit... 

    Sans plus faire attention à Gavin j'attrapais mon téléphone et appelait la seule personne qui pouvait m'aider...

     

    A SUIVRE...

    « Chapitre 10: Une re-rencontre quelque peu embarassante...Chapitre 12: Chacun sa route »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Mai 2015 à 12:43

    Super ce chapitre comme d'habitude, mais où est donc passé Lina, elle a fini par savoir tout à propos de Gavin pfff, il m'énerve celui là... J'suis sûr qu'il a fait exprès de laisser traîner son livre par terre... OK peut-être pas mais bon.... Et ce Jacques il me plaît bon sa manière d'aborder et un peu limite, mais bon il était peut-être tout retourner par la beauté de Clara lol. Vivement la suite, c'est dur de pas savoir là lol. Gros bisous ma chérie <3

    2
    Vendredi 29 Mai 2015 à 13:42

    Liiiina où est tu donc passé ? Serais-ce que tu as lu dans le livre que ton papa à laissé traîner qui t"a poussé à partir rapidement de la maison ?

    Ce Jacques bien qu'assez étrange semble vraiment s’intéresser à Clara ... Sera t'il plus qu'un simple ami ???

    Une très belle suite riche en rebondissement .

    Bisous et vivement la suite =D 

    3
    Vendredi 29 Mai 2015 à 16:42

    Encore un super chapitre ma chérie <3 tout en émotion, j'adore ♥

    bon, rien ne vas plus entre Gavin et Clara, il n'arrive pas à acepter la petite Lina qui pourtant ne demande qu'un peu d'attention de la part de son papa, c'est triste :( et surtout c'est impardonable pour une maman, les enfants sont la priorité donc..

    Ce Jacques me fait bien rire, il a l'air trop gentil et surtout il s'interesse à Clara qui en a bien besoin, bon il en est amoiureux, c'est sur, mais comment tout cela va-t'il se passer? parcequ'il est clair que ça ne peut plus continuer comme ça..

    La "fugue" de Lina, empêche la discution à propos de la séparation, mais ou est passé Lina? elle a lu le livre écrit par Gavin, pas cool de l'avoir laisser trainé! ça peut etre très traumatisant pour un enant d'apprendre la vérité e cette façon :(

    En tout cas, j'aime vraiment ta façon d'ecrire et de faire ressortir les émotions, tu es une championne <3 viiite.. la suiiiteeeee ♥

     

    4
    Samedi 30 Mai 2015 à 11:23

    Superbe suite ^^ Alors Lina, où es-tu? 

    Gavin n'assure vraiment pas là ... Il en a vraiment rien à faire de la petite Lina, alors qu'elle, malgré le fait qu'il la repousse semble l'aimer ... c'est vraiment très triste.

    Jacques, pour le moment, je n'ai pas vraiment d'avis ... à voir donc ^^

    5
    Samedi 30 Mai 2015 à 11:34

    Superbe chapitre !

    Aaah ! C'est une bonne décision qu'elle a pris là, j'espère qu'elle arrivera à lui annoncé.

     

    Oups... quelle idée de laisser trainner son bouquin aussi à Gavin ! Voilà que la petite Lina a disparu, j'espère qu'ils vont vite la retrouver! 

    6
    Samedi 30 Mai 2015 à 22:59

    Excellent chapitre ! J'ai adoré ! Beaucoup de rebondissements, de suspense et d'humour et toujours très bien écrit. Bon moi j'ai hâte de voir partir ce grincheux de Gavin et je ne donne pas longtemps à Clara et Jacques pour faire sauter les liens d'amitiés en liens plus intimes ! Pour Lina, ne serait-elle pas allé voir son vrai père, J ? Vivement la suite !

    7
    Samedi 13 Juin 2015 à 23:00

    Lina, où est-tu donc passée ??? Vivement que Clara quitte Gavin car il n'est vraiment pas sympa de repousser Lina comme sa !

    Et puis aussi la manière dont il parle à Clara !

    8
    Vendredi 26 Juin 2015 à 00:02

    Ce Jacques est vraiment gentil avec Clara, va-t-elle finir par quitter Gavin ? :/

    Lina à lu le livre de Gavin et maintenant elle a disparu :O

    Elle a surement compris que J est son père :/ misère 

    vite la suite pour savoir où elle est :(

     

    J'ai enfin rattraper mon retard chez toi également :) Depuis que je bosse pas simple de trouvé du temps libre, même mes sims on étaient à l'abandon pendant un long moment avant de reprendre. Maintenant j'attends avec impatience ton prochain chapitre ;)

    9
    Vendredi 26 Juin 2015 à 12:27

    Ah cool que tu ai trouvé du travail! Moi c'est pareil un peu de mal à suivre et trouver du temps pour tout. La suite surement bientôt, elle sera toute petite j'ai presque fini sauf que je cale pour la fin^^

    Merci pour ta lecture :) 

    10
    Vendredi 26 Juin 2015 à 14:30

    Ah chouette ! Bientôt la suite ! Je comprends pour le temps de tout faire moi c'est pareil ! Si bien que soit je fais les histoires, soit je joue mais impossible de faire les deux ! Et la, je n'ai pas joué de la semaine pour avancer dans mes chapitres, mais j'ai quand même du mal ! 

    11
    Lundi 29 Juin 2015 à 16:18
    Je viens de m'apercevoir que j'avais pas fini de lire ce chapitre :( Honte à moi car il est génial !! Pauvre Lina elle était déjà très triste alors de lire le livre de son père ça va pas améliorer les choses... J'espère qu'elle en voudra pas trop à Clara de lui avoir caché la vérité. Jacques est un très bon ami mais je sens que ça va pas le rester longtemps ! Bye bye Gavin bonjour et bienvenue à Jacques !! :D Je cours lire le suivant du coup ! Pour une fois que j'en ai deux à la suite je me régale !! :)
    12
    Vendredi 14 Août 2015 à 14:43

    Arf quelle négligence Gavin !!! Au secours quoi ! Elle est ou la responsabilité ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :